"Le projet est le brouillon de l'avenir. Parfois, il faut à l'avenir des centaines de brouillons."
Jules Renard

Découvrir la revue HadèsDécouvrir Hadès
FAQFAQ
RechercherRechercher
Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecterSe connecter
S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil
Liste des membresListe des membres
SignetsSignets

Passage d'un livre en latin sur la morale conjugale


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet   HadèsLes Forums d'HadèsTraduction latine/Latina traduko Ajouter cette page à ses favoris
Voir le sujet précédent
Voir le sujet suivant



Digg it Stumble it Submit to Del.icio.us Diigo it Prefound it Reddit it Facebook it Blink it Slashdot it
Auteur Message
Randolf
HadÉrent
HadÉrent


Inscrit le 31 aoû 2019
Messages : 4

MessagePosté le Sam 31 août 2019, 12:22    Objet : Passage d'un livre en latin sur la morale conjugale Répondre en citant

Bonjour,

J'ai acquis un livre en français traitant du mariage chrétien et de la morale conjugale, ce livre des années 30 contient des passages en latin afin qu'ils ne puissent pas être lus par des enfants. Ne parlant pas latin je suis incapable de comprendre les passages en cette langue mais je suppose qu'il s'agit de thème non adaptés à des yeux innocents comme ceux des enfants.

Ayant lu le règlement du forum, je souhaiterais savoir s'il est possible de les faire traduire sur ce forum en message public ou s'il vaut mieux passer par une messagerie privée. Si cette traduction s'oppose au règlement, auriez vous une idée de forum sur lequel je pourrais obtenir une réponse ?

Merci d'avance pour votre réponse
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cloelia
HadEpte
HadEpte


Inscrit le 02 jan 2012
Messages : 2943
Localisation : Suède

MessagePosté le Sam 31 août 2019, 14:18    Objet : Répondre en citant

Bonjour Randolf,

Grâce à Internet les yeux des enfants d'aujourd'hui ne sont pas si innocents que ça. Il vaut mieux mettre le texte sur le forum parce qu'on peut partager le travail s'il s'agit d'un long texte et on peut aussi être corrigé par une camarade si l'on a fait une faute d'inadvertance dans sa traduction.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Casti_connubii

En attendant votre texte
Cordialement,

Cloelia
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Randolf
HadÉrent
HadÉrent


Inscrit le 31 aoû 2019
Messages : 4

MessagePosté le Dim 1 septembre 2019, 19:50    Objet : Répondre en citant

CHAPITRE I La luxure en général
I. Notion. Sous le nom de luxure on entend le désir désordonné ou la jouissance désordonnée des plaisirs de la chair.
Delecatio venerea illa est quae oritur ex commotionne organorum et humorum generationi inservientium
Le désordre consiste en ce que l’on recherche les plaisirs de la chair en dehors du mariage, ou bien dans le mariage mais en ne respectant pas le but de la nature.
[…]
II. Espèces. Les péchés d’impuretés peuvent être :
Complets ou incomplets. Luxuria consummata habetur quando intervenit in viris seminis effusio, in feminis vero secretio humoris vaginalis ; luxuria non consummata, quando terminus ille ultimus non attingitur
[…]
CHAPITRE II Les péchés complets contre la pureté
[…]
II. L’adultère […]
En outre du péché grave de luxure, l’adultère contient encor un ou, selon les cas, deux péchés graves contre la justice. Cette différence spécifique existe même quand l’époux lésé a donné son consentement. – Quand il y a des suites, il peut s’ajouter un autre péché d’injustice contre le mari trompé et les enfants légitimes, le mari étant forcé d’élever un enfant étranger et les enfants légitimes de partager l’héritage avec lui
Adulteria sunt etiam tactus, oscula, desideria, non autem aspectus alterius personae : item peccata contra naturam etiam a conjugato cum seipso/setpso (Je n’arrive pas bien à déchiffrer ce mot) vel etiam cum comparte commissa.
Mais souvent les gens simples ignorent cette malice spécifique et quand il n’y a aucun espoir de les corriger, on peut omettre de les éclairer.
[…]
V. L’inceste […]
Le péché d’impureté est accompagné dans ce cas d’un péché grave contre la piété fimiliale. Le péché commis avec des parents ou des alliés au premier degré en ligne directe ou en ligne collatérale ajoute t il à l’inceste une nouvelle malice spécifique ? La question est discutée.
Etiam factus cum personis consanguinis vel affinibus habiti, characterem induunt incestus, dummodo ex pravo amore procedant.
Concessa dispensatione ad matrimonium ineudum, istiusmodi actus, quamvis peccata sint luxuriae, desinunt tamen esse incestus.
[…]

Article II : Les péchés contre nature
I. La pollution (appelée aussi masturbation, vice solitaire et souvent onanisme)

1. Notion. Pollutio est plena satisfactio libidinis cum effusione seminis sine copula
De specifica distinctione peccatorum virorum, mulierum, impuberum, eunuchorum disputant auctores. Consentiunt tamen omnes de gravitate peccati sive pro viris sive pro aliis personis ex sequentibusque judicant principis.

[…]
b) la pollution indirectement voulue est d’après les principes [exposés précédemment] gravement coupable, légèrement coupable ou pas coupable du tout.
Ideo licet sese abluere et lavare, equitare, etc. quamvis praevideatur, ex rerum adjunctis, inde pollutionem secuturam esse : licet quoque frictione abigere pruritum molestum in verendis, modo pruritus non ex semine superfluo et ardore libidinis proveniat. In dubio de causa pruritus, permittitur frictio. Etiam quando levis adest pruritus, licet eum frictione expellere si parva tantum excitatio inde sequatur. Supponitur semper non adesse consensum et ab ejusmodi tactibus praestat se abtinere.
LA Pollution nocture qui n’est voulue ni directement ni indirectement n’est pas un péché.
[…]
Nota.- Distillatio est effusio alterius humoris subtilioris, qui faciliorem reddit ejucalationem seminis : potest tamen evenire non solum in puberibus sed etiam impuberibus et castratis.
Semper adest ante pollutionem et conjucta est cum delectatione venerea. Aliquando etiam accidit sine pollutione cum levi tantum aut vix ulla commotione et delectatione, - In pollutione, effusio humoris est copiosior, in distillatione contra effusio est exigua et quasi guttatim. – Distillatio, quae ex debilitate organorum fere habitualis contingit, est morbus a medico non a confessario sanandus.
a) Distillatio sine delectatione venerea non est peccatorum.
Obligatio cavendi ejeus causam non existit. – Idem dicendum est de pollutionne passiva quae consistit in effusione seminis ex levissismis causis (motu, tactu, etc,) : generatim in statu vigiliae provocatur et sine delectatione peragitur.
b) Distillatio cum delectatione est peccatum ejusdem gravitatis et speciei ac ipsa pollutio
Quae dicta sunt de pollutione, etiam valent de hac distillatione.

[…]
CHAPITRE III Les péchés incomplets contre la pureté
Article premier - Les mouvement charnels
I. Definitio. Motus carnales dicuntur commotiones genitalium et humorum in his organis existentium cum voluptate conjunctae.
Distinguenda est ab istis motibus erectio mere naturalis, quae habetur absque sensu voluptatis et ex causis physicis non venereis oritur. In hac erectione non habetur peccatum.


[…]

I. La gravité du péché
1. L’intention d’exciter la volupté charnelle par un tel acte fait de cet acte un péché grave
2. L’influence que ces actes exercent sur l’excitation de la volupté constitue d’après le degré de cette influence un péché mortel, un péché véniel ou pas de péché du tout
On suppose ici que l’action en question a été posée sans motif suffisant. Quand il y a un motif suffisant, ces actions ne sont pas des péchés à condition qu’on n’ait pas eu en vue, auparavant, la volupté charnelle ou la pollution et qu’on ne s’y soit pas complu après coup.
Illorum inflexus causa in excitationem voluptatis venereae dividuntur corporis partes in honestas (vultus, manus, pedes), minus honestas (pectus, dorsum, brachia, femora) et inhonestas (genitalia partesque vicinae).
[…]
7) les baisers sur les parties déshonnêtes ou moins honnêtes sont des péchés mortels. Il faut en dire autant de osculis in ore more columbarum.-
[…]
CHAPITRE VIII Les effets du mariage
[…]
Article II Les relations conjugales
I. Les relations conjugales sont licites quand leur motif est la procréation des enfants ou quelque autre motif honnête.
Des motifs honnêtes sont l’entretien de l’amour et de la concorde mutuelle, le rétablissement de la paix, le désir d’éviter l’incontinence chez soi même et chez son conjoint etc.- Les relations conjugales restent permises même quand […] par suite d’une disposition pathologique de la femme, semen post copulam sponte sua effluit, aut si ob senectutem aut similem causam semen virile saepe extra vas effunditur.
Foecundatio artificia-lis est illicita, si maritus semen extra vaginam effundit (est enim pollutio vel onanismus) et medicus semen ope instrumenti colligit et in uterum injicit : ad vitanda incommoda vere gravia, uxor passive se habere potest. – Licita est foecundatio artificia-lis, si vir intra vaginam semen effundit et medicus semen ope instrumenti colligit et in uteri fundum injicit. A fortiori non prohibetur illa praxis, qua ope instrumenti vagina dilatatur vel uterus in naturali positione collocatur, et maritus copulam habet more ordinario.


II. Les relations conjugales sont illicites seulement quand se présentent les conditions suivantes.

1. La procréation est rendue plus difficile
Nullus situs excedit veniale, dummodo non impediatur conceptio. Si conceptio, quodam situ adhibito, difficilius sequi potest, committitiur peccatum veniale si deficiat causa sufficiens sic congrediendi. – Effusio seminis in ore vaginae (coppula dimidiata) est peccatum leve, si quis hoc modo se gerit, ut conceptionem difficiliorem reddat : nullum autem peccatum est, si copula alio modo haberi non potest aut saltem non sine gravi incommodo. – Peccatum veniale committit uxor, si seminationem cohibet ad difficiliorem reddendam conceptionem.

[…]
III. Les actes incomplets (actus imperfecti luxuriae v. g. aspectus, oscula, amplexus, tactus etc.) se distinguent, du point de vue de la licéité de la façon suivante.

1. En union avec l’acte conjugal, tant comme préparation que comme complément, ils sont toujours permis.
Hoc valet de aspectibus, osculis vel tactibus honestis vel minus honestis, sive in corpore proprio sive in copore compartis. – Si uxor in copula ipsa plenam voluptatem non habet, eam sibi procurare potest, tactibus immediate ante vel post copulam, et vir, postquam rite seminavit, non debet, imo generaliter non potest expectare seminationem uxoris, quia relaxatio partium virilium generaliter immediate sequitur post seminationem. Pauci auctores putant, uxori quoque licere sibi procurare tactibus etc. istam plenam voluptatem, postquam vir onanista se retraxerit, ut semen extra vas effundat. – Marito vere non licet sibi procurare istam plenam voluptatem si mulier se retrahit postquam ipsa seminavit, qui seminatio viri extra vas nihil confert as generationem.

2. Extra copulam, id est quando conjugues copulam habere aut nolunt aut non possunt :
a) Actus mutui licent si funt ex justa causa (v. g. signum amoris) et periculum pollutionis abest (etsi pollutio aliquando per accidens sequatur), - aut si cum periculo pollutionis fiunt ex gravi causa (v. g. ad advertendam suspicionem, ad retrahendum virum a viis adulterinis, ad oboediendum comparti petenti ut illi actus permittantur aut reddantur),
Quae vero dicta sunt de periculo pollutionis solummodo valent, si actus per se gravem influxum in pollutionem habent, non vero si inflexus sit per accidens v. g. ob singularem dispositionem agentis.- Actus, qui natura sua gravem influxum in pollutionem habent, sunt peccata gravia si absque proportionata causa exercentur.- Alii actus qui levem influxum habent et sine justa causa fiunt, peccata levia sunt : si vero ponuntur cum intentione pollutionis, evadunt peccata mortalia.- Consensum in delectationem cumpollutione conjunctam est peccatum mortale : multi vero hoc nesciunt, nec expedit eos hac de re monere.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cloelia
HadEpte
HadEpte


Inscrit le 02 jan 2012
Messages : 2943
Localisation : Suède

MessagePosté le Dim 1 septembre 2019, 23:24    Objet : Répondre en citant

Le texte est difficile à traduire, pour moi du moins. Voici les deux premières phrases quand même :
Delectatio venerea illa est quae oritur ex commotione organorum et humorum generationi inservientium
Le plaisir vénérien est celui qui naît du mouvement passionné des organes et des liquides génératifs (c.-à-d. qui servent à reproduire).
Randolf a écrit :
II. Espèces. Les péchés d’impuretés peuvent être :
Complets ou incomplets. Luxuria consummata habetur quando intervenit in viris seminis effusio, in feminis vero secretio humoris vaginalis ; luxuria non consummata, quando terminus ille ultimus non attingitur
La luxure est consommée chez les hommes quand l'effusion de la matière séminale a lieu, quant aux femmes, chez elles la sécrétion de la liquide vaginale ; la luxure n'est pas consommée quand ce dernier terminus n'est pas atteint.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Randolf
HadÉrent
HadÉrent


Inscrit le 31 aoû 2019
Messages : 4

MessagePosté le Lun 2 septembre 2019, 11:43    Objet : Répondre en citant

Cloelia a écrit :
Le texte est difficile à traduire, pour moi du moins.


Oui c'est ce que j'ai cru comprendre en en discutant avec des latiniste. Le niveau requis est assez élevé.

Merci du coup de main en tout cas.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cloelia
HadEpte
HadEpte


Inscrit le 02 jan 2012
Messages : 2943
Localisation : Suède

MessagePosté le Lun 2 septembre 2019, 12:12    Objet : Répondre en citant

Randolf a écrit :
Le niveau requis est assez élevé.
Oui, il faut utiliser les bons termes en français et j'ai déjà corrigé une faute que j'ai faite. Le bon terme en français est le plaisir vénérien et non pas la jouissance vénérienne. Je vais continuer ma traduction mais cela prendra un peu de temps.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Randolf
HadÉrent
HadÉrent


Inscrit le 31 aoû 2019
Messages : 4

MessagePosté le Lun 2 septembre 2019, 15:27    Objet : Répondre en citant

Cloelia a écrit :
Je vais continuer ma traduction mais cela prendra un peu de temps.

C'est très sympa de votre part. Merci beaucoup
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cloelia
HadEpte
HadEpte


Inscrit le 02 jan 2012
Messages : 2943
Localisation : Suède

MessagePosté le Sam 7 septembre 2019, 00:59    Objet : Répondre en citant

Randolf a écrit :
CHAPITRE II Les péchés complets contre la pureté
[…]
II. L’adultère […]
En outre du péché grave de luxure, l’adultère contient encore un ou, selon les cas, deux péchés graves contre la justice. Cette différence spécifique existe même quand l’époux lésé a donné son consentement. – Quand il y a des suites, il peut s’ajouter un autre péché d’injustice contre le mari trompé et les enfants légitimes, le mari étant forcé d’élever un enfant étranger et les enfants légitimes de partager l’héritage avec lui
Adulteria sunt etiam tactus, oscula, desideria, non autem aspectus alterius personae: item peccata contra naturam etiam a conjugato cum seipso vel etiam cum comparte commissa.
Les actes d'adultère (/les infidélités) sont aussi des attouchements, des baisers et des désirs, mais non le regard d'une autre personne : pareillement les péchés contre nature même par un apparenté avec soi-même (cum seipso) ou même commis avec un/e partenaire.

Si ce n'est pas "cum seipso" c'est peut-être "cum soluto" : avec un célibataire.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cloelia
HadEpte
HadEpte


Inscrit le 02 jan 2012
Messages : 2943
Localisation : Suède

MessagePosté le Mar 10 septembre 2019, 03:33    Objet : Répondre en citant

Il y a des erreurs d'orthographe ce qui ne facilite pas la traduction. J'espère que mes collègues interviendront pour me corriger s'il en est besoin et pour participer dans la traduction du reste du texte latin. Qui est l'auteur de ce livre ou plutôt de qui viennent les phrases en latin ? C'est Alphonse de Liguori ? Randolf a écrit :
V. L’inceste […]
Le péché d’impureté est accompagné dans ce cas d’un péché grave contre la piété familiale. Le péché commis avec des parents ou des alliés au premier degré en ligne directe ou en ligne collatérale ajoute-t-il à l’inceste une nouvelle malice spécifique ? La question est discutée.

Etiam tactus cum personis consanguineis vel affinibus habiti, characterem induunt incestus, dummodo ex pravo amore procedant.
Concessa dispensatione ad matrimonium ineundum, istiusmodi actus, quamvis peccata sint luxuriae, desinunt tamen esse incestus.
Même des attouchements qui ont eu lieu avec des personnes consanguines ou alliés, portent l'empreinte de l'inceste / des incestes, pourvu qu'ils viennent/procèdent d'amour malsain.
De l'action de prêter serment par la dispense de mariage accordée, quoique les péchés soient des péchés de luxure, ils cessent pourtant d'être des incestes.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cloelia
HadEpte
HadEpte


Inscrit le 02 jan 2012
Messages : 2943
Localisation : Suède

MessagePosté le Sam 21 septembre 2019, 13:51    Objet : Répondre en citant

Randolf a écrit :
Article II : Les péchés contre nature I. La pollution (appelée aussi masturbation, vice solitaire et souvent onanisme)
1. Notio. Pollutio est plena satisfactio libidinis cum effusione seminis sine copula
1. Notion. La pollution est la pleine satisfaction du désir avec éjaculation du sperme sans union seхuelle
Citation :
De specifica distinctione peccatorum virorum, mulierum, impuberium, eunuchorum disputant auctores. Consentiunt tamen omnes de gravitate peccati sive pro viris sive pro aliis personis ex sequentibusque judicant principiis.
Les autorités discutent sur la distinction spécifique des péchés des hommes, des femmes, des enfants impubères et des eunuques. Tous sont cependant d'accord de la grièveté du péché soit pour les hommes, soit pour d'autres personnes. Ils jugent d’après les principes qui suivent.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité






MessagePosté le Sam 21 septembre 2019, 15:20    Objet : Répondre en citant

Cloelia a écrit :
Qui est l'auteur de ce livre ou plutôt de qui viennent les phrases en latin ? C'est Alphonse de Liguori ?


L'auteur du livre est bien saint Alphonse de Ligori, concernant les fautes je pense qu'elles viennent de moi lorsque j'ai recopié le livre.

Je n'avais pas visité le forum depuis un petit moment à cause de mon travail et je vois que vous avez fait un travail important sur la traduction malgré les fautes de frappes. Je vous remercie de votre aide.
Cloelia
HadEpte
HadEpte


Inscrit le 02 jan 2012
Messages : 2943
Localisation : Suède

MessagePosté le Lun 30 septembre 2019, 19:47    Objet : Répondre en citant

Randolf a écrit :
[…]
b) la pollution indirectement voulue est d’après les principes [exposés précédemment] gravement coupable, légèrement coupable ou pas coupable du tout.
Ideo licet sese abluere et lavare, equitare, etc. quamvis praevideatur, ex rerum adjunctis, inde pollutionem secuturam esse : licet quoque frictione abigere pruritum molestum in verendis, modo pruritus non ex semine superfluo et ardore libidinis proveniat. In dubio de causa pruritus, permittitur frictio. Etiam quando levis adest pruritus, licet eum frictione expellere si parva tantum excitatio inde sequatur. Supponitur semper non adesse consensum et ab ejusmodi tactibus praestat se abtinere.
LA Pollution nocturne qui n’est voulue ni directement ni indirectement n’est pas un péché.
Par conséquent il est permis de se purifier par ablution, laver, chevaucher etc. bien qu'il soit prévu, dépendant des circonstances, que de là suive une pollution, il est aussi permis de faire cesser (litt. d'éloigner) une démangeaison pénible dans les parties génitales, par un frottage, pourvu que la démangeaison ne se produise pas du sperme superflu et des ardeurs de la concupiscence. En cas de doute sur la cause de la démangeaison un frottage est permis. Aussi quand il y a une démangeaison légère, il est permis de l’expulser par un frottage, si une excitation s'en suit, aussi petite qu'elle soit. (Je n'ai pas encore formulé la dernière phrase [Supponitur ... se abstinere] mais je vais le faire.) Voici :
Supponitur semper non adesse consensum et ab ejusmodi tactibus praestat se abstinere.
On suppose toujours qu'il n'y a pas d'accord et qu'il vaut mieux s'abstiner des attouchements de ce genre.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cloelia
HadEpte
HadEpte


Inscrit le 02 jan 2012
Messages : 2943
Localisation : Suède

MessagePosté le Jeu 3 octobre 2019, 13:45    Objet : Répondre en citant

Randolf a écrit :
[…]
Nota. Distillatio est effusio alterius humoris subtilioris, qui faciliorem reddit ejucalationem seminis : potest tamen evenire non solum in puberibus sed etiam impuberibus et castratis.
Semper adest ante pollutionem et conjuncta est cum delectatione venerea. Aliquando etiam accidit sine pollutione cum levi tantum aut vix ulla commotione et delectatione, - In pollutione, effusio humoris est copiosior, in distillatione contra effusio est exigua et quasi guttatim.Distillatio, quae ex debilitate organorum fere habitualis contingit, est morbus a medico non a confessario sanandus.
Annotation/Remarque. L'écoulement (le liquide pré-séminal/pré-éjaculatoire) est l'effusion légère d'une autre humeur plus subtile, qui rend l'éjaculation du sperme plus facile : Cependant il (cet écoulement) peut arriver non seulement chez les pubères mais aussi chez les impubères et chez les castrés.
Il est toujours présent avant la pollution et il est lié au plaisir vénérien. Parfois il se produit également sans pollution avec seulement une légère ou à peine aucune excitation et plaisir. - Lors de la pollution, l'effusion du liquide est plus abondant contrairement au liquide pré-séminal qui est exigu et tombe, pour ainsi dire, goutte à goutte. – Quant au liquide pré-séminal qui se produit d’une infirmité des organes presque habituelle, il s'agit d'une maladie qu'un médecin et non pas un confesseur doit guérir.
a) Distillatio sine delectatione venerea non est peccatum [peccatorum = des péchés, n'a pas de sens].
a) L'écoulement pré-séminal sans plaisir vénérien n'est pas un péché.
Obligatio cavendi ejus causam non existit.Idem dicendum est de pollutionne passiva quae consistit in effusione seminis ex levissismis causis (motu, tactu, etc,) : generatim in statu vigiliae provocatur et sine delectatione peragitur.
Il n’existe pas d'obligation de se prémunir contre ce qui le cause. Il faut dire la même chose de la pollution involontaire/passive qui consiste dans l'effusion de la semence par des causes très insignifiantes, (par exemple par un mouvement ou par un attouchement) : qui s'est généralement provoqué dans l’état de veille et qui s'est accompli sans plaisir.
b) Distillatio cum delectatione est peccatum ejusdem gravitatis et speciei ac ipsa pollutio
b) L'écoulement pré-séminal accompagné de plaisir est un péché de la même grièveté et du même genre que la pollution elle-même
Quae dicta sunt de pollutione, etiam valent de hac distillatione.
Ce qui a été dit au sujet de la pollution vaut aussi pour cet écoulement pré-séminal.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cloelia
HadEpte
HadEpte


Inscrit le 02 jan 2012
Messages : 2943
Localisation : Suède

MessagePosté le Lun 7 octobre 2019, 20:13    Objet : Répondre en citant

Randolf a écrit :
[…]CHAPITRE III Les péchés incomplets contre la pureté
Article premier - Les mouvements charnels
I. Definitio. Motus carnales dicuntur commotiones genitalium et humorum in his organis existentium cum voluptate conjunctae.
Distinguenda est ab istis motibus erectio mere naturalis, quae habetur absque sensu voluptatis et ex causis physicis non venereis oritur. In hac erectione non habetur peccatum.
I. Définition. Par les mouvements charnels on entend des commotions des organes génitaux et des humeurs présentes dans ces organes accompagnées de volupté.
Il faut distinguer celles commotions-là de l'érection purement naturelle, qui a lieu sans sensation coupable de volupté et qui naît de causes physiques. Il n'y a pas de péché dans cette érection.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cloelia
HadEpte
HadEpte


Inscrit le 02 jan 2012
Messages : 2943
Localisation : Suède

MessagePosté le Mer 9 octobre 2019, 14:59    Objet : Répondre en citant

Citation :
I. La gravité du péché
1. L’intention d’exciter la volupté charnelle par un tel acte fait de cet acte un péché grave
2. L’influence que ces actes exercent sur l’excitation de la volupté constitue d’après le degré de cette influence un péché mortel, un péché véniel ou pas de péché du tout
On suppose ici que l’action en question a été posée sans motif suffisant. Quand il y a un motif suffisant, ces actions ne sont pas des péchés à condition qu’on n’ait pas eu en vue, auparavant, la volupté charnelle ou la pollution et qu’on ne s’y soit pas complu après coup.
Illorum inflexus causa in excitationem voluptatis venereae dividuntur corporis partes in honestas (vultus, manus, pedes), minus honestas (pectus, dorsum, brachia, femora) et inhonestas (genitalia partesque vicinae).
[…]
7) les baisers sur les parties déshonnêtes ou moins honnêtes sont des péchés mortels. Il faut en dire autant de osculis in ore more columbarum.-
Ému par leur cause dans l'excitation de la volupté vénérienne on divise les parties du corps en des parties honnêtes (le visage, les mains et les pieds), des parties moins honnêtes (la poitrine, le dos, les bras et les cuisses) et des parties déshonnêtes (les organes génitaux et les parties proches d'eux).
[…]
Il faut en dire autant de baisers profonds sur la bouche (avec intromission de la langue). osculis in ore more columbarum littéralement : des baisers sur la bouche selon la coutume des pigeons.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet   HadèsLes Forums d'HadèsTraduction latine/Latina traduko Aller à la page 1, 2  suivante


Sujets liés
Sujet Réponses Derniers messages
Pas de nouveaux messages [Latin>français] Quinte Curce, livre X 0 Mer 1 novembre 2006, 17:43 Voir le dernier message
Invité
Pas de nouveaux messages Traduction Latin->français (Histoire naturelle, livre II) 1 Jeu 23 septembre 2010, 11:22 Voir le dernier message
Anne345
Pas de nouveaux messages morale praeceptum: sorte tua contentus vive 3 Mar 17 mars 2009, 11:42 Voir le dernier message
pierre minvielle
Pas de nouveaux messages le mot "livre" en latin ? 1 Mar 14 décembre 2010, 19:05 Voir le dernier message
Anne345
Pas de nouveaux messages Traduire ce passage en arabe 4 Mar 9 juin 2009, 09:33 Voir le dernier message
Invité
Pas de nouveaux messages Quelqu'un peut m'aider à traduire ce passage ? 2 Mer 2 mars 2016, 22:43 Voir le dernier message
Invité
Pas de nouveaux messages Traduction d'un passage des Géorgiques de Virgile 5 Mar 18 décembre 2012, 21:32 Voir le dernier message
LittleB


Vous pouvez poster de nouveaux sujets
Vous pouvez répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages

Design réalisé par DewChugr / Forum généré par phpBB © 2001-2008 / Traduction par phpBB-fr.com