"Le projet est le brouillon de l'avenir. Parfois, il faut à l'avenir des centaines de brouillons."
Jules Renard

Découvrir la revue HadèsDécouvrir Hadès
FAQFAQ
RechercherRechercher
Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés
Se connecterSe connecter
S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil
Liste des membresListe des membres
SignetsSignets

Problème de traduction de poèsie latine le mythe de Phaéton


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet   HadèsLes Forums d'HadèsTraduction latine/Latina traduko Ajouter cette page à ses favoris
Voir le sujet précédent
Voir le sujet suivant



Digg it Stumble it Submit to Del.icio.us Diigo it Prefound it Reddit it Facebook it Blink it Slashdot it
Auteur Message
Marty
HadÉrent
HadÉrent


Inscrit le 07 nov 2012
Messages : 2

MessagePosté le Mer 7 novembre 2012, 11:59    Objet : Problème de traduction de poèsie latine le mythe de Phaéton Répondre en citant

Bonjour,
Je suis actuellement en terminale S et je dois préparer quelques textes à l'oral. J'ai déjà demandé de l'aide sur le forum pour une traduction sur les Géorgiques de Virgile. Et un membre (Bill) m’a beaucoup aidé quant à la compréhension du texte. C'est pourquoi je reviens aujourd’hui pour demander de l'aide sur un texte d'Ovide, le mythe de Phaéton.
Petite précision je dispose déjà d'une traduction mais, je n'arrive pas à associer les mots. Je vais donc inscrire la traduction en dessous de chaque vers et souligner ou expliquer ce que je ne comprends pas.
Je suis d'avance désolé si cela vous parait long mais j'ai essayé d'inscrire le maximum d'informations.
Merci d'avance.

-Nitor in adversum nec me, qui cetera, vincit (ce n'est pas le verbe vincere = vaincre?)

Mes efforts (?) ont un but opposé (in adversum); je n'obéis pas (?) comme tous les autres (qui cetera)

-Impetus et rapido contrarius ebehor orbi.

à ce mouvement (impetus) impétueux et j'accomplis ma course dans un sens contraire (contrarius) à leurs rapide (rapido) circuit (orbi).

-Fing datos currus : quid ages? poterisne (comment comprendre le ne?) rotatis

Imagine que je te donnes mon char (Fing datos currus) : que feras tu? (quid ages)?

-Obvius ire polis, ne te citus auferat axis?

Pourras tu t'opposer contre (poterisne obvius) la rotation des pôles (rotatis polis) et empêcher (auferat?) que l'axe des cieux (citus axis) ne t'emporte dans son élan? (Alors là je vois pas du tout comment assembler, à quoi sert le ''ire'' (vb aller)

-Forsitan et lucos illic urbesque deorum

Peut-être (forsitan) t'imagines-tu (concipias animo), qu'il y a (Esse? je suis pas sur) là-bas (illic) des bois sacrés (lucos), des villes habitées par des dieux (urbesque deorum),

-Concipias animo delubraque ditia donis

et des sanctuaires riches en offrandes (delubraque ditia donis)

-Esse ; per insidias iter est formasque ferarum.

Il faut avancer (je ne trouve pas de correspondance, peut-être le ''est'' mais je ne vois pas de rapport) à travers des pièges (per insidia iter) et des figures de bête sauvages (formasque ferarum)

-Utque viam teneas nulloque errore traharis,

A condition que tu tiennes (Utque teneas) ta direction (viam) et que nulle erreur ne t'entraines (nulloque errore traharis)

-Per tamen adversi gradieris cornua Tauri

Il te faudra (sous entendus je pense) cepandant (per tamen) marcher (gradieris) entre (sous entendus?) les cornes du Taureau (cornua Tauri)

-Haemoniosque arcus violentique ora Leonis

l'arc violent du Sagitaire, la gueule du Lion (ora Leonis)

-Saevaque circuitu curvantem bracchia longo

le Scorpion redoutable (Scorpion saevaque) qui courbe (curvantem) ses longs bras (bracchia longo) autour d'un long espace (circuitu)

-Scorpion atque aliter curvantem bracchia cancrum

et le Cancer (atque cancrum) qui courbe ses bras (curvantem bracchia) dans un autre sens (aliter)

-Nec tibi quadripedes animosos ignibus illis,

Enfin mes chevaux (quadripedes), excités par le feu (animosos ignibus)

-Quos in pectore habent, quos ore et naribus efflant,

qu'ils ont dans leurs poitrine (Quos in pectore habent), qu'ils exhalent (quos efflant) par leur bouche et leurs naseaux (ore et naribus),

-In promptu regere est ; vix me patiuntur, ut acres

ne sont pas faciles à conduire (nec in promptu regere est)
(où placer le nec tibi du début et le illis et acres?)

c'est à peine s'ils souffrent (patiuntur) ma main, (alors ici je ne trouve pas de correspondance et je ne comprends même pas la traduction ce qui est plus embêtant Smile.

-Incaluere animi, cervixque repgnat habenis.

quand (ut) leur ardeur c'est allumée (incaluere animi), alors leurs nuques (cirvixque) résiste à mes rênes. (repgnat habenis)

-At tu, funesti ne sim tibi muneris auctor,

Et toi mon fils (At tu Nate), prend garde (cave) pour que je ne te sois pas (ne sim tibi), l'auteur (auctor) d'un funeste cadeau (muneris funesti)

-Nate, cave, dum resque sinit, tua corrigere vota.

pendant (dum) que la chose est possible (resque sinit), modère tes voeux (tua corrigere vota)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bill
Invité





MessagePosté le Mer 7 novembre 2012, 17:30    Objet : Répondre en citant

Bonsoir, serais-je le corbeau de la fable, sensible aux flatteries...?
Il est vrai qu'il y a de quoi se brûler au texte extraordinaire de notre cher Ovide! Et je crains une fois encore que la traduction que vous possédez ne complique les choses.
Voici un essai de clarification(s), fassent les dieux qu'il y en ait d' autres.

Nitor in adversum nec me, qui cetera, vincit

Je fais effort dans le sens contraire et l'élan (impetus) qui vainc tout le reste (qui cetera "vincit" sous- entendu) ne me vainc pas ( nec me vincit)

impetus et rapido contrarius ebehor orbi.


et je suis emporté (eVehor) à l'opposé (contrarius) de leur tour rapide

-Fing datos currus : quid ages? poterisne (comment comprendre le ne?) rotatis
Imagine (fingE) que je te donne mon char ( litt: mon char donné): que feras- tu? pourras- tu ( "ne"= particule interrogative: est-ce que") aller (poterisne ire) au- devant des pôles qui tournent

-Obvius ire polis, ne te citus auferat axis?
l'axe rapide (citus) ne t'emporterait-il pas? (auferat= subj présent: affirmation adoucie; ou potentialité)

-Forsitan et lucos illic urbesque deorum
Peut-être envisagerais-tu qu'il y a là-bas des bois sacrés, des villes de dieux, ( "esse - être" dépend bien de concipias animo: envisager qu'il y a...) concipias: voir auferat.

-Concipias animo delubraque ditia donis
et des temples (sanctuaires) riches en dons?

-Esse ; per insidias iter est formasque ferarum.
Ton trajet (voyage, chemin) va par les embûches et les images de bêtes sauvages ( litt: le chemin est par les embûches...)


-Utque viam teneas nulloque errore traharis,
Et pour que tu tiennes ta route et que tu ne sois pas entraîné par (dans) aucune errance (erreur) ( ut et subj= proposition de but)

-Per tamen adversi gradieris cornua Tauri
tu t'avanceras (gradieris: futur simple de gradi; verbe déponent) cependant par (à travers) les cornes du Taureau qui fait face,


-Haemoniosque arcus violentique ora Leonis
par l'arc Hémonien ( = le Sagittaire) et la gueule du Lion cruel ( Leonis violenti)


-Saevaque circuitu curvantem bracchia longo
ainsi que par le Scorpion ( Scorpion= acc voulu par "per") courbant ses bras sur un long "circuit"

l
-Scorpion atque aliter curvantem bracchia Cancrum

et le Cancer courbant ses bras " autrement" (aliter)
-Nec tibi quadripedes animosos ignibus illis,
Et il n'est pas à ta portée ( !!! nec tibi in promptu est) de conduire les " quadrupèdes" (= chevaux) ( regere quadrupedes) impétueux suite (à cause) de ces feux


-Quos in pectore habent, quos ore et naribus efflant,
qu'ils ont dans leur poitrine et qu'ils exhalent de leur bouche et de leurs naseaux


-In promptu regere est ; vix me patiuntur, ut acres

C'est à peine s'ils me tolèrent (pati= supporter, tolérer, souffrir dans le sens de supporter!)
quand (dès que) leurs souffles ardents ( animi acres: acres vient de " acer, acris, acre")

-Incaluere animi, cervixque repgnat habenis.
se sont enflammés et que leur "encolure" résiste (repUgnat) aux brides

-At tu, funesti ne sim tibi muneris auctor,

Et toi, mon fils, veille à ce que je ne sois pas pour toi l'auteur d'un funeste présent ( cave ne et subj: veille à ce que ne...pas)

-Nate, cave, dum resque sinit, tua corrigere vota.

et pendant que la situation le permet (tant que c'est possible), corrige (change) tes voeux.

Bon travail!
[/i]
Marty
HadÉrent
HadÉrent


Inscrit le 07 nov 2012
Messages : 2

MessagePosté le Jeu 8 novembre 2012, 15:02    Objet : Répondre en citant

Merci pour votre aide, j'ai parfaitement compris le texte à présent.
A plus tard je l'espère.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis :   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet   HadèsLes Forums d'HadèsTraduction latine/Latina traduko


Sujets liés
Sujet Réponses Derniers messages
Pas de nouveaux messages Problème traduction de poèsie latine les Géorgiques. 2 Sam 3 novembre 2012, 13:55 Voir le dernier message
Invité
Pas de nouveaux messages [Latin>français] Le mythe de l'âge d'or 2 Lun 4 novembre 2019, 01:45 Voir le dernier message
Cloelia
Pas de nouveaux messages poesie 0 Jeu 29 octobre 2009, 20:57 Voir le dernier message
Invité
Pas de nouveaux messages Poésie/Un texte 1 Mer 25 juillet 2007, 22:45 Voir le dernier message
fierral
Pas de nouveaux messages Traduction latine 4 Jeu 5 septembre 2013, 00:42 Voir le dernier message
Invité
Pas de nouveaux messages traduction latine 2 Mar 22 octobre 2013, 22:57 Voir le dernier message
Invité
Pas de nouveaux messages Traduction latine 12 Jeu 20 décembre 2012, 16:30 Voir le dernier message
Sallyn


Vous pouvez poster de nouveaux sujets
Vous pouvez répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages

Design réalisé par DewChugr / Forum généré par phpBB © 2001-2008 / Traduction par phpBB-fr.com